Oyé Oyé brave gens !

Je vous présente notre jardin, ou plutôt nos trois jardinets.

Roulement de tambour !

Tadadadadada Tada !!!

DSCF0862

Le premier petit jardinet a été commencé par mon Papa, il y a trois ans quand nous avons emménagé dans notre maison. Nous l'appellerons donc le jardinet de mon Papa. Oui, bon ! Nous ne sommes qu'au mois de mars donc pour la jungle luxuriante il voir falloir attendre un peu. Au milieu des fraisiers, la grenouille de Marc-la-Tour monte la garde.

DSCF0843

Le petit jardinet, côté sud. Comme vous pouvez le constater sur la photo, c'est soit ombre, soit soleil. Mais, tirons un double avantage de cet inconvénient : On peut se servir de la ligne de démarcation ombre-soleil comme d'un cordeau pour semer des rangs de légumes bien droits... Et si on attend un peu que le soleil tourne, on peut également faire en sorte que les dits-rangs soient bien parallèles les uns aux autres... Astucieux, non ? Bon, je rigole. Euh, oui je sais il y a deux belles planches, là. Je vous expliquerai ça prochainement. Oui, il y a aussi du boulot en bêchage.

DSCF0846

Et ici, le clou du spectacle, j'ai nommé le troisième jardinet, au nord. C'est le plus grand. Donc nous le nommerons... le grand jardinet. Il est situé face au petit jardinet. C'est le plus ensolleillé. Là aussi c'est un peu la jachère. Nous avons fait la moitié du bêchage... Il faut faire durer les plaisirs ; j'en garde un peu pour après. Broyage de végétaux en attente au premier plan. ...Mais qu'y a-t-il là-bas au fond ? Ne serait-ce pas une esquisse de potager en carré ? Voyons celà de plus près...

DSCF0859

Oh! C'est beau ! Oh ! Tonnerre d'applaudissement ! Mais c'est joli tout plein ça madame, il faut continuer. Et nous allons continuer ! Profitons-en, en ce moment il n'y a ni pluie ni vent. Enfin ni trop de vent.

NB : handicap majeur. Nous sommes situés sur une plaine de la Drôme au bord du Rhône (enfin à 200 mètres) et en plein face au Mistral !!!